Aile de raie aux câpres

Une recette inspirée de L’Atelier des chefs : https://www.atelierdeschefs.fr/fr/recette/17985-aile-de-raie-aux-capres.php

Ingrédients

  • 1 morceau d’aile de raie
  • Un bocal de câpres
  • 75 g de beurre
  • 1 filet d’huile d’olive
  • Sel, poivre

Commerçant

Sylvie & Jérôme Aubert, Marché de La Ferté-Fresnel, 61

La recette

Chauffer l’huile d’olive dans une poêle.


Poser délicatement l’aile de raie côté peau blanche et colorer à feu vif 3 minutes.

Assaisonner de sel et de poivre.

Baisser le feu.


Retourner l’aile de raie.


Faire fondre le beurre dans la poêle.

Arroser l’aile de raie régulièrement avec le beurre fondu pendant 3 à 5 minutes.

Ajouter les câpres (autant que vous voulez).


Servir aussitôt.


Idée d’accompagnement : des pommes de terre (purée par exemple)

Salade d’épinards, œuf en croûte d’herbes

Un peu d’histoire : l’épinard

« L’épinard n’a pas quitté nos assiettes depuis le règne de Catherine de Médicis, friande de « l’herbe de Perse ». Les variétés d’épinard cultivées aujourd’hui sous nos latitudes descendent toutes du « gros épinard », obtenu par sélection végétale au milieu du XVIIe siècle.

La plante « épinard » a été nommée en 1753 par l’incontournable naturaliste suédois Carl von Linné. Ce dernier s’est probablement basé sur la nature épineuse des fruits de la forme sauvage, venue des régions montagneuses d’Iran, du Caucase et d’Afghanistan, ce qui lui vaut parfois l’appellation d’« herbe de Perse ». Pour les botanistes, l’épinard est Spinacia oleracea qui a longtemps fait partie de la famille des Chenopodiaceae, mais que la classification phylogénétique place désormais dans la famille cosmopolite des Amaranthaceae.

La culture de l’épinard a débuté au Moyen-Orient, probablement à partir du IVe siècle. Les Arabes ont introduit l’épinard à Séville en Andalousie vers l’an mille, mais il n’est parvenu en France qu’au tout début du XIIIe siècle, sans doute du fait des Croisés. Les fruits agglutinés en pelotes se seraient accrochés aux vêtements ou aux poils des chevaux, voyageant ainsi incognito, jusqu’à l’Europe. Les graines, trouvant un terrain et un climat favorable sous nos latitudes, auraient germé.

L’épinard a petit à petit remplacé dans les assiettes l’arroche (Atriplex hortensis), dont le goût est plus rustique. On consommait à l’époque des boulettes d’épinards pressés frais ou cuits sous le nom « espinoches ». Mais il fallut attendre le XVIe siècle et Catherine de Médicis pour que l’épinard devienne vraiment populaire et que sa culture s’intensifie.

En cuisine, une recette « à la florentine » est un gratin de viande ou de poisson réalisé à base d’épinards avec une sauce Mornay. Cette appellation évoque la ville de Florence, que Catherine de Médicis quitta en 1533 pour épouser le roi de France Henri II. Notez qu’au début du XVIIe siècle les Français raffolaient des épinards cuisinés… au sucre ! »

Source : https://www.semencemag.fr/epinard-histoire-selection-jardinage.html

Ingrédients, pour 2 personnes

  • Des épinards
  • 3 oeufs
  • 75 g de beurre
  • Un peu de farine
  • Un peu de chapelure
  • Basilic

Producteur

Oeufs : Le Panier Gourmand, La Haye-Saint-Sylvestre

Epinards : du jardin du voisin 🙂

La recette

Recette inspirée de Régal : https://www.regal.fr/recettes/entrees/oeufs-mollets-en-chapelure-dherbes-10907

Laver les épinards, les égoutter. Réserver.

Faire cuire 2 œufs pendant 5 minutes dans l’eau bouillante salée. Les laisser refroidir et les écaler.

Faire fondre le beurre dans une petite casserole à feu doux. Enlever l’écume en surface et le dépôt liquide et blanchâtre. Le beurre est clarifié, il ne brûlera pas à haute température. Verser le beurre clarifié dans une poêle.

Ciseler le basilic. Réserver

Battre l’œuf restant en omelette. Réserver.

Mélanger la chapelure et le basilic.

Fariner légèrement les oeufs mollets dans la farine. Les rouler ensuite dans l’oeuf battu en omelette puis dans le mélange chapelure/basilic.

Chauffer le beurre à feu vif. Faire dorer les oeufs 2 à 3 minutes en les retournant délicatement.

Les égoutter sur du papier absorbant.

Dresser l’assiette avec les épinards, les oeufs mollets et des croûtons.

Assaisonner (huile, vinaigre, sel, poivre etc.).

Servir aussitôt.

Curry d’aubergines au lait de coco

Une recette de Régal : https://www.regal.fr/recettes/plats/curry-daubergines-au-lait-de-coco-10478

Ingrédients

  • 6 petites aubergines
  • 2 tomates
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 boîte de pois chiche
  • une cuillère à café de pâte de curry rouge
  • gingembre en poudre ou râpé
  • 1 brique de lait de coco de 20 cl
  • 10 cl d’eau
  • 1 filet d’huile d’olive ou du ghee

Producteur

Aubergines, tomates, oignons : Le Panier Gourmand, La Haye Saint-Sylvestre, 27

Ail : de mon jardin

La recette

Eplucher l’oignon et les gousses d’ail. Les émincer et réserver.

Laver les aubergines. Couper les aubergines en morceaux de 2 cms environ.

Laver les tomates et les couper en morceaux.

Verser le filet d’huile d’olive ou le ghee dans un wok. Faire rissoler quelques minutes l’oignon émincé. Baisser le feu. Ajouter la pâte de curry rouge, le gingembre. Poursuivre la cuisson quelques minutes.

Ajouter les aubergines et les faire rissoler quelques minutes. Ajouter les tomates et l’ail. Ajouter 10 cl d’eau. Poursuivre la cuisson quelques instants.

Ajouter les pois chiches et le lait de coco.

Cuire une quinzaine de minutes.

Servir avec du riz.


Bon appétit !

Wok de bœuf aux poivrons

Un peu d’histoire : le wok

« Le wok, dont le nom vient du mot chinois (cantonais) signifiant « chaudron », est l’un des ustensiles essentiels de la cuisine asiatique.

Son origine remonte à la dynastie Han, en 206 avant notre ère : il s’agissait alors d’un ustensile en fonte équipé de deux anses sur les cotés.

Les woks, qui ont peu évolué depuis cette époque, présentent des formes légèrement différentes selon les régions : alors que le Wok Cantonais a conservé deux anses, dans le nord de la Chine cet ustensile est doté d’un long manche pour faire sauter les aliments. »

Source : https://www.gralon.net/articles/materiel-et-consommables/equipement-cafe–hotel-et-restaurant/article-le-wok—tout-savoir-sur-cet-ustensile–2599.htm

Ingrédients

  • 1 kilo de bœuf bourguignon
  • 4 poivrons
  • 1 courgette
  • 1 oignon rouge
  • 1 gousse d’ail
  • Un peu de gingembre en poudre
  • Un peu de sauce soja
  • 1 filet d’huile d’olive

Producteurs / Commerçants

Boeuf : La Ferme Augeronne, Mardilly, 61

Poivrons, Oignons : Le Panier Gourmand, La Haye-Saint-Sylvestre, 27 & Au cours des halles, La Ferté-Fresnel, 61

Courgette : mon jardin

La recette

Couper les morceaux de bœuf en lamelles et les saupoudrer de gingembre en poudre. Réserver.

Laver, épépiner et découper les poivrons en lanières. Réserver.

Laver la courgette et la trancher finement en lamelles. Réserver.

Eplucher l’oignon & l’ail et les émincer. Réserver.

Dans un filet d’huile d’olive, saisir à feu vif les lamelles de bœuf. Réserver.

Faire revenir l’oignon et l’ail émincé quelques minutes (à feu moyen) jusqu’à obtenir une jolie coloration. Réserver.

Faire revenir les lanières de poivrons une dizaine de minutes. Réserver.

Faire revenir les courgettes quelques instants.

Remettre tous les ingrédients dans le wok. Ajouter la sauce soja à votre convenance.

Réchauffer quelques instants à feu vif.
Dresser les assiettes.

Bon appétit !


Encornets, carottes et lait de coco

Ingrédients, pour 2 personnes

  • 2 encornets vidés
  • 4 carottes (ici 1 carotte blanche, et 3 carottes violettes)
  • 1 oignon
  • 1 brique de lait de coco de 20 cl
  • 1 cuillère à café de pâte de curry rouge
  • sel, poivre

Producteur / Commerçant

  • Encornets : Sylvie & Jérôme Aubert, Marché de La Ferté-Fresnel, 61
  • Carottes & oignons : Le Panier Gourmand, La Haye-Saint-Sylvestre, 27

La recette

Faire vider les encornets.

Rincer à l’eau claire les encornets et les découper en rondelles. Réserver.


Eplucher l’oignon et l’émincer. Réserver

Eplucher les carottes, des découper en bâtonnets. Les faire cuire à la vapeur environ 25 minutes. Réserver.

Dans un filet d’huile d’olive, faire colorer l’oignon émincé.

Ajouter la pâte de curry rouge et poursuivre la cuisson deux à trois minutes.

Saisir les encornets dans la poêle avec l’oignon émincé et la pâte de curry. Mélanger.

Ajouter le lait de coco. Saler, poivrer.

Baisser le feu et poursuivre la cuisson environ 20 minutes.

Au moment de servir, ajouter les carottes cuites dans la poêle pour les réchauffer.

Dresser l’assiette.

Bon appétit !

Octobre rose

 » Octobre 2019 célèbre les 25 ans de l’association Le Cancer du Sein, Parlons-en !, qui délivre ainsi sa 26ème campagne d’information sur le dépistage précoce et de lutte contre les cancers du sein !

Cette année, le slogan TOUS UNIS PAR UNE MÊME COULEUR prend tout son sens pour faire reculer la maladie. « 

https://www.cancerdusein.org/octobre-rose/octobre-rose

Quelques photos de recettes plus ou moins rosées : betteraves, oignons rosés, saumon, boeuf & thon rosés, crevettes, agneau, canard, jambon, grenade …

Röstis de carottes & œuf au plat

Un peu d’histoire : la carotte

« L’ancêtre sauvage de la carotte provient certainement de la région qui est aujourd’hui l’Afghanistan. Les colonies sauvages, à racine rouge ou pourpre, y abondent encore. À l’état sauvage, la plante a une racine mince et aigre. Ce n’est qu’en la cultivant dans un climat modéré et dans une terre fertile que la racine grossit et s’adoucit pour donner une denrée comestible. Il y a 9 à 10 000 ans, la carotte et le panais ne sont pas différenciés. Commence alors un long périple à travers les siècles qui amènera la carotte, au gré des explorations humaines, au Moyen-Orient, en Asie, en Afrique, ainsi qu’en Europe. Des traces de graines de carottes découvertes sur des sites préhistoriques suisses laissent supposer que la carotte est connue de l’homme depuis des millénaires. Elle était probablement cultivée plus pour ses feuilles, qui dégageaient un arôme agréable. « 

La suite de l’article : https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/legumes/carotte/petite-histoire-de-la-carotte

Ingrédients, pour 4 personnes

  • 5 carottes (ici j’ai pris 3 carottes de couleur orange et 2 carottes de couleur blanche)
  • 2 œufs
  • Un peu d’huile d’olive (ici, 2 cuillères à soupe)
  • sel

Producteur

Carottes, oeufs : Le Panier Gourmand, La Haye Saint-Sylvestre, 27

La recette

Préchauffer le four à 180°.

Laver, éplucher et râper les carottes.

Dans un saladier, mélanger les carottes rapées, l’huile d’olive & le sel.

Enfourner de 20 à 30 minutes.

Servir avec un oeuf au plat.

%d blogueurs aiment cette page :