Gougères aux orties farcies aux rillettes de jambon

Un peu d’histoire : la pâte à choux

« L’origine de la pâte à choux remonte au xvie siècle. On attribue son invention à un pâtissier italien nommé Pantanelli/Penterelli, faisant partie de la suite de la reine Catherine de Médicis. Son successeur, Popelini, confectionnait un gâteau, le popelin, qui était réalisé à partir d’une pâte desséchée sur le feu, qu’on appelait « pâte à chaud ».

C’est au XVIIIè siècle qu’elle prend le nom de « pâte à choux », après avoir été perfectionnée par Jean Avice, pâtissier de Talleyrand, et Antonin Carême. »

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A2te_%C3%A0_choux

Pâte à choux

Ingrédients :

  • 250 ml d’eau
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de beurre
  • 150 g de farine
  • œufs
  • 150 g de gruyère râpé ou de comté râpé
  • 1 poignée d’orties séchées

Producteurs/Commerçants

Oeufs : EARL la ferme de la vie, 61

Farine : Les farines de la touche, 61

Orties : Germain Canville, 27

La recette :

Préchauffer le four à 190°.

Rédhydrater les orties séchées dans un bol d’eau chaude.

Dans une casserole, verser l’eau, le sel et le beurre. Porter à ébullition.

Hors du feu, verser la farine d’un coup dans la casserole et bien mélanger.

Remettre la casserole sur le feu, remuer jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords. Laisser refroidir.

Ajouter les oeufs un à un (ou les battre en omelette et ajouter peu à peu les oeufs battus).

Ajouter le fromage râpé.

Égoutter les orties, les couper en petits morceaux et les ajouter à la préparation.

Remplir une poche à douille et former des choux sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (ou à l’aide de 2 cuillères à soupe, former des choux).

Enfourner pour 25 minutes. Attention, la cuisson est très aléatoire : cela dépend du poids des oeufs et de la météo (humidité ou sécheresse de l’air ambiant). Laisser refroidir dans le four. Si les choux ne sont pas assez secs, ils vont retomber.

Rillettes de jambon

Ingrédients :

  • 4 tranches de jambon
  • 100 g de fromage blanc
  • Ciboulette

Commerçants :

  • Jambon blanc : Maison Rouvrais, La Ferté-Fresnel, 61
  • Fromage blanc : Au cours des halles, La Ferté-Fresnel, 61

La recette :

Dégraisser les tranches de jambon puis les mixer avec 100 g de fromage de blanc. Ajouter de la ciboulette préalablement émincée.

Garnir les choux des rillettes de jambon et servir avec une salade.
Bon appétit !

Rougail saucisses

« Le mot rougail vient directement de la langue tamoule (ûrugaï). En fait, il désigne à la Réunion deux types différents de préparations. D’une part, une sorte de petite salade pimentée servant de condiment, à base de très petits dés de tomate (notre recette), de pistaches (arachides) moulues ou encore de mangue verte  » battue  » (râpée), etc. D’autre part un ragoût épicé – une variante du cari, si j’ose dire – dont le plus connu est fait à base de saucisses. « 

Source : http://www.indereunion.net/utile/recet/rougail.php

La recette ici sera le plat à base de saucisses fumées.

Ingrédients, pour 4 personnes

  • 4 saucisses fumées
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 1 boîte de sauce tomate
  • 1 branche de thym

La recette provient du site : https://www.cuisinealafrancaise.com/fr/recettes/viandes-et-volailles/porc-et-cochon/rougail-de-saucisses – J’ai adapté la recette car je n’avais plus de gingembre, ni de piment.

Producteurs – Commerçants

Saucisses fumées : Catherine et Michel Levillain, La Ferté-Fresnel, 61

Oignon, ail : Le Panier Gourmand, 27

Thym : du jardin (acheté chez Rosa Rosam, La Ferté-Fresnel, 61)

La recette

Eplucher l’oignon et l’ail et les émincer finement. Réserver.
Couper les saucisses en morceaux. Réserver.

Faire dorer l’oignon émincé dans le filet d’huile d’olive jusqu’à obtenir une jolie couleur.

Ajouter les saucisses fumées et l’ail. Remuer et laisser colorer quelques instants.
Ajouter la sauce tomate, le thym et un peu d’eau.

Couvrir et laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes. Ajouter un peu d’eau en cours de cuisson si besoin.

Servir avec du riz.

Flan de navets

Un peu d’histoire

  • « Originaire d’Europe, le navet est également présent en Inde depuis des siècles.
  • Des fouilles archéologiques ont permis de comprendre que le navet était autrefois cuit sous la cendre.
  • Jusqu’au XVIIIe siècle, il était consommé au quotidien dans toute l’Europe.
  • Il était surnommé « légume de disette » ou « légume des pauvres ».
  • Il a progressivement perdu sa place de choix avec l’arrivée de la pomme de terre. »

Source : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/fruits-legumes/legumes-racines-tubercules-et-tiges/navet/coin-des-curieux#content

Ingrédients

  • 8 navets primeur
  • 3 oeufs
  • 1 verre de lait
  • sel, poivre

Producteurs

  • Navets : Le Panier Gourmand, 27
  • Oeufs : EARL La ferme de la vie, 61

La recette

Préchauffer le four à 180°.

Eplucher les navets et les couper en fines lamelles.

Les cuire 20 minutes à la vapeur.

Répartir les navets dans un plat.

Casser les oeufs dans un saladier, ajouter le lait, le sel et le poivre. Mélanger.

Verser l’appareil (oeuf & lait) sur les navets.

Enfourner pour une heure à 180°.
C’est prêt !

Oeuf cocotte – champignons

Un peu d’histoire : Les oeufs et … les rois

« L’empereur Charlemagne, célèbre pour avoir inventé l’école, décida aussi que toutes les fermes impériales compteraient au moins cent poules. Le surplus d’œufs était vendu…

Les œufs étaient le seul aliment parfaitement sûr pour les grands qui craignaient d’être empoisonnés : quelques œufs par semaine suffirent à nourrir Catherine Sforza, grand-mère de Marie de Médicis, captive des Borgia.

Louis XIV était gourmand de « vents », noms donnés aux ancêtres des îles flottantes.

Quant à Louis XV, il avait le chic pour faire sauter d’un seul coup de fourchette le petit bout de son œuf coque du dimanche pendant que l’appariteur annonçait solennellement : « Le Roi va manger son œuf». »

Source : https://lesoeufs.fr/tout-savoir/histoires-traditions/

Ingrédients :

  • 1 oeuf par personne
  • Quelques champignons de Paris
  • 1 oignon
  • 1 tranche de mozzarella par personne
  • 20 g de beurre
  • persil

Commerçants / Producteurs

  • Oignon, Oeufs : Le Panier Gourmand, 27
  • Champignons, Mozzarella : Au cours des halles, La Ferté-Fresnel, 61
  • Persil : du jardin

La recette

Préchauffer le four à 190°.

Eplucher les champignons et les émincer finement. Réserver.

Eplucher l’oignon et l’émincer finement. Réserver.

Couper la mozzarella en petits morceaux. Réserver.

Laver et émincer le persil.

Faire fondre le beurre dans une poêle et faire colorer les champignons, l’oignon et le persil émincés.

Dans un ramequin, déposer 2 cuillères à soupe du mélange champignons-oignons, ajouter la mozzarella. Casser un œuf dans un récipient puis, déposer l’œuf sur la mozzarella.

Enfourner pour 8 minutes. C’est prêt !

Bon appétit !

Tarte au jambon & oignons

Ingrédients :

  • 3 tranches de jambon
  • 2 oignons
  • 1 pâte brisée
  • 3 œufs
  • un verre de lait
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • fromage râpé
  • 1 filet d’huile d’olive

Producteurs/Commerçants :

  • Pâte brisée, salade : Au cours des halles, La Ferté-Fresnel, 61
  • Oeufs, oignons : Le Panier Gourmand, La Haye St-Sylvestre, 27
  • Jambon : Maison Rouvrais, La Ferté-Fresnel, 61

La recette :

Couper les tranches de jambon en lanières puis en petits morceaux. Réserver

Eplucher les oignons et les émincer. Dans un filet d’huile d’olive, faire revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils aient une jolie couleur. Réserver.

Préparer l’appareil : battre les œufs avec le lait et la crème. Ajouter les oignons et le jambon.

Étaler la pâte brisée dans un moule à tarte. Ajouter l’appareil (œufs, lait, crème, oignons et jambon). Ajouter du fromage râpé sur la préparation et enfourner 30 minutes à 180°.

Servir avec une salade verte.

Bon appétit !

Carpaccio de fenouil aux fèves



Un peu d’histoire : les fèves

« Les fèves étaient déjà connues des hommes du néolithique. On a trouvé des graines de fèves sur les emplacements de la ville de Troie.

A travers l’histoire, la fève a souvent eu une très mauvaise réputation due essentiellement a sa forme mais pas seulement ! Les égyptiens n’en supportaient pas la vue parce qu’ils y voyaient le lieu de transmutation des âmes. En Grèce, Pythagore en fait une vraie phobie. Les romains qui ne l’apprécient guère voient dans les fleurs de fèves des taches noires qui leur semblent un mauvais présage. Quant aux gens d’Eglise… ils prêtaient à la fève des vertus aphrodisiaques forcément incompatibles avec la vie monastique.

La fève est cependant consommée dans le bassin méditerranéen depuis l’Antiquité mais c’est surtout au Moyen-Age et à la Renaissance que la fève trouve vraiment sa place dans l’alimentation humaine. Elle paraît avoir été un des principaux légumes du paysan français avec les choux, les raves, les aulx, poireaux et oignons (cf. Histoire des légumes de Georges Gibault). N’oublions pas qu’avant la découverte de l’Amérique et des haricots mexicains, le cassoulet était confectionné avec des fèves. » Source : https://chefsimon.com/articles/produits-les-feves

Une recette inspirée de celle-ci sur Regal : https://www.regal.fr/recettes/plats/carpaccio-de-fenouil-aux-feves-6917

Ingrédients, pour 2 personnes

  • 500 g de fèves non écossées
  • 1 fenouil
  • olives noires
  • câpres
  • anchois

Producteurs/Commerçants

Fèves, fenouil : Le Panier Gourmand (27)

Olives noires : Huileries Richard (26)

La recette

Écosser les fèves.

Faire cuire les fèves 11 minutes dans l’eau bouillante.

Les égoutter.


Couper les olives en rondelles

Parer, laver les fenouils et les émincer.

Répartir le fenouil émincé dans les assiettes, puis les fèves, les olives noires, les câpres et les anchois.

Assaisonner.

Ajouter l’huile d’olive et le vinaigre.

C’est prêt !



Salade d’asperges, œuf dur et rillettes de sardines

Un peu d’histoire

« Probablement originaire du bassin méditerranéen, l’asperge était déjà consommée – le plus souvent à l’état sauvage – chez les Egyptiens et les Grecs.

Les Romains en développèrent la culture, mais ce légume restait un mets réservé aux riches gastronomes. Un peu oubliée ensuite, l’asperge devait réapparaître à la Renaissance, et retrouver la faveur des gourmets.

Produit de luxe, l’asperge était appréciée des rois et des princes. Henri III en servait à ses mignons, et Louis XIV l’exigeait sur sa table en toute saison : pour satisfaire son désir, La Quintinie, le responsable des jardins royaux, mit au point un système de culture sous abri et en «couche chaude», permettant une récolte pratiquement toute l’année ! »

Source : https://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments/legumes/asperge/petite-histoire-de-lasperge

C’est une recette inspirée des recettes de Juliette : http://lesrecettesdejuliette.fr/article-salade-d-asperges-vertes-poelees-a-l-ail-et-au-basilic-123532194.html

Ingrédients, pour 2 personnes

  • 8 asperges vertes
  • 1 oeuf
  • 2 boîtes de sardines
  • fromage blanc
  • pain de mie

Producteurs

  • Asperges : Le Panier Gourmand (27)
  • Oeuf : EARL La Ferme de la Vie (61)

Recette

Voici le pas à pas pour préparer et cuire les asperges selon les conseils de Juliette :

« – Laver les asperges. Il est inutile d’éplucher les asperges vertes lorsqu’elles sont jeunes et fines (contrairement aux asperges blanches). Trancher le bout de l’asperge (pas la pointe !) s’il est un peu dur. 

– Couper les pointes des asperges (environ 10 cm) et couper les queues en plus petits morceaux, en biseau. 

– Huiler une poêle ou un wok. Faire chauffer à feu moyen et y verser l’ail finement émincé. Laisser cuire 1 minute puis ajouter les queues d’asperges. Bien remuer. Couvrir et laisser cuire 2-3 minutes. Ajouter enfin les pointes d’asperges (qui sont plus tendres et qui nécessitent donc un temps de cuisson plus court). Couvrir et laisser cuire 10 minutes supplémentaires. 

– Ôter du feu, laisser refroidir & placer au réfrigérateur. « 

Cuire un oeuf dur. Une fois que l’oeuf est froid, le couper en 4 morceaux.

Réaliser les rillettes de sardines en mixant les sardines avec 1 cuillère à soupe de fromage blanc. Réserver au frais.

Faire griller deux tranches de pain de mie et les découper en triangles. Tartiner les pains de mie au dernier moment avec les rillettes de sardines.


Dresser l’assiette en plaçant les asperges, les oeufs et les pains grillés tartinés de rillettes de sardines.

Parsemer de ciboulette et décorer avec une fleur de ciboulette.


Bon appétit !

%d blogueurs aiment cette page :