Poulet sauté aux tomates séchées

Ingrédients pour 2 personnes

  • 2 filets de poulet (Boucherie Rouvrais, La Ferté-Frênel)
  • 1 demi-boîte de tomates séchées
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouillon de poule (fait maison ici, mais vous pouvez utiliser un bouillon du commerce)
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche (commerçant : Camille Duval, fromager sur le marché de L’Aigle)
  • 1 filet d’huile d’olive

La marche à suivre :

Découper les filets de poulet en morceaux et réserver.
Éplucher l’oignon et l’émincer. Peler la gousse d’ail, enlever le germe et détailler en petits morceaux.

Découper les tomates séchées en petits morceaux.

Faire revenir, dans l’huile d’olive, les morceaux de poulet dans une poêle. Réserver.

Ajouter l’oignon et l’ail émincés quelques minutes jusqu’à ce qu’ils soient légèrement colorés.

Remettre les morceaux de poulet, ajouter les tomates séchées et le bouillon de poule.
Faire cuire une vingtaine de minutes en remuant régulièrement.

On termine par une cuillère à soupe de crème fraîche, on mélange, c’est prêt !

Servi avec du riz pilaf.

Chips de pelures de pommes

Ingrédients

  • Pelures de pommes (récupérer les pelures après avoir fait une tarte aux pommes par exemple)
  • Sucre

La recette

Préchauffer le four à 150°.

Récupérer les pelures de pommes

Les mettre dans un saladier.

Ajouter un peu de sucre, mélanger.

Passer au four à 150° pendant 40 minutes.

Chivito (Hamburger Uruguayen)

Chivito (Hamburger Urugayen)

Une recette réalisée pour la première fois lors de la coupe du monde de football 2018.

La recette est tirée de ce blog :

Chivito

Ingrédients

4 bavettes
8 tranches de bacon ou de coppa
4 tranches de jambon blanc
1 mozzarella
1 oignon rouge
2 tomates
1 Laitue

Mayonnaise
1 oeuf
Moutarde
Huile
Vinaigre de vin
Sel, poivre

Producteur / Commerçant

Bavette, Coppa : La Boucherie Rouvrais, La Ferté-Fresnel, 61

Tomates : La Ferme du Bois Dais, Monnai, 61

Réalisation

Pour réaliser cette recette uruguayenne, commencez par taillez la mozzarella, votre oignon et vos tomates en rondelles.

À présent, passez à la confection de la mayonnaise (maison bien sure) en émulsionnant le jaune d’œuf avec la moutarde puis en ajoutant l’huile petit à petit ; terminez l’assaisonnement avec un peu de vinaigre, de sel et poivre.

Il est temps de passer aux cuissons. Assaisonnez puis poêler vos escalopes de boeuf dans un peu d’huile (faites-les sous-cuire, car elles termineront la cuisson au four) ; faites aussi poêler vos tranches de bacon.

À présent, disposez, sur une plaque allant au four, vos escalopes de boeuf et desposez-y par dessus vos tranches de mozzarella et de bacon grillé.

Dès que votre fromage est fondu sur vos escalopes, il ne reste
plus qu’à assembler le tout, soit en sandwich, soit directement dans l’assiette, avec oignon, tomates, jambon, et laitue, le tout assaisonné avec votre mayonnaise maison. 

Le chivito est généralement accompagné de pommes frites.

Bon appétit !

 

Gâteau au chocolat de Pierre Hermé

Un peu d’histoire : le chocolat

« Première boisson exotique à arriver en Europe, le chocolat était connu en Amérique centrale depuis des millénaires par les différentes populations qui s’y sont succédé. Les Aztèques l’avaient en haute estime. Ils le buvaient assaisonné de piments, parfois de maïs ou de fruits, lors des cérémonies religieuses ou des fêtes. Ses vertus médicinales étaient également reconnues : comme boisson fortifiante et aphrodisiaque, pour soigner les brûlures et les blessures avec le beurre de cacao. Les fèves elles-mêmes étaient utilisées comme monnaie et permettaient d’acheter nourriture, vêtements ou esclaves.

Le conquistador Hernan Cortés et ses hommes débarquent au Mexique en 1519. Ils découvrent cette étrange boisson et restent surpris par son aspect et son amertume : l’ajout de sirop d’agave (édulcorant naturel) ou de miel va l’améliorer. Cortés comprend le profit qu’il peut tirer de cette boisson appréciée et, en 1528, il rentre en Espagne avec des fèves et les ustensiles nécessaires à sa préparation. L’accueil du chocolat à la cour de Charles-Quint est mitigé ; il faudra attendre quelques dizaines d’années pour qu‘il soit adopté. Il est vrai qu’entre-temps, des religieuses missionnaires installées au Mexique avaient eu l’ingénieuse idée de le sucrer. À la fin du siècle, le chocolat est en Espagne une boisson prisée et recherchée. On le déguste partout, même dans la rue, et à n’importe quelle heure.

Après l’Espagne, les autres pays européens vont découvrir le chocolat durant le 17e siècle et s’enthousiasmer pour cette toute nouvelle boisson. Une véritable ‘chocomanie’ s’empare de l’aristocratie et du clergé. Plus coûteux que le thé et le café, le chocolat va rester longtemps un produit élitaire. Il s’invite dans toute bonne société. Consommé dans l’intimité au réveil, il peut aussi se déguster tout au long de la journée et est offert en rafraîchissement lors de réunions mondaines ou entre amis. La réputation de boisson aphrodisiaque des Aztèques subsiste, et pour beaucoup, le chocolat est associé à la volupté. Un médecin écrit en 1702 que « Ses vertus stimulantes sont propres à exciter les ardeurs de Vénus ». Ce qui explique que pendant longtemps cette boisson reste réservée aux adultes

Cette nouvelle boisson va susciter de nombreuses questions. Les hommes d’Église se demandent si le chocolat doit être considéré comme boisson ou aliment, et par conséquent si on peut le boire durant le carême et s’il ne rompt pas le jeûne. Du côté des médecins, les avis divergent. Pour quelques-uns, le chocolat est néfaste et nuirait à la digestion. La plupart cependant louent ses vertus médicinales et le recommandent pour les maux d’estomac, pour la digestion, en cas de toux, de fièvre ou d’étourdissement. Il pouvait être bu en fin de repas, au même titre que le café ou le thé. »

Source :

L’histoire du chocolat – Alimentrium.org

La recette

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le chocolat et le beurre au bain marie.

Dans un saladier, battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse et blanchisse.

Incorporer le mélange chocolat/beurre puis la farine.

Une fois la pâte homogène, la verser dans un moule beurré et fariné de 24/25 cm de diamètre.

Faire cuire 25 minutes environ.

Il faut ensuite attendre que le gâteau soit à température ambiante pour servir.

Bon appétit !

https://cuisine.journaldesfemmes.fr/recette/346291-gateau-au-chocolat?fbclid=IwAR36gT-Yntpc340m2nN8s1e0TovLlygDsXR3QTJgs5PhmItGWx2nACCULtc

SOUPE DE BUTTERNUT – POMME – LAIT DE COCO

– 1 petit butternut
– 1 pomme
– 1 oignon rouge
– 20 cl de lait de coco
– Noisette de beurre
– Eau
– Coriandre

Légumes : Aurélie

Eplucher le butternut et la pomme. Détailler en morceaux.
Eplucher et émincer l’oignon.
Faire revenir l’oignon dans le beurre puis ajouter les morceaux de butternut et de pomme 2 minutes. 
Couvrir d’eau et laisser cuire une vingtaine de minutes.
Mouliner.
Ajouter le lait de coco et continuer à cuire quelques minutes.

C’est prêt !

Vous pouvez ajouter un peu de coriandre pour décorer.

Bon appétit

SOUPE DE RAMEN, CHOU-ROUGE, COURGETTE & CITRONNELLE

– 1 petit chou rouge
– 1 courgette
– 1 oignon
– 1 branche de citronnelle
– Ramen (pâtes japonaises)
– Beurre
– Huile de sésame
– Pâte miso
– Quelques cuillères à soupe de sauce soja
– Bouillon de poule (confectionné à partir d’une carcasse de poulet de la Ferme de la vie)

Légumes : Aurélie

Laver et émincer les légumes. Les faire revenir quelques minutes dans un peu de beurre et d’huile de sésame. Ajouter la citronnelle, la sauce soja, la pâte miso, le bouillon de poule et de l’eau (il faut que les légumes soient totalement recouverts par le bouillon). Laisser mijoter une heure, ajouter de l’eau si nécessaire au cours de la cuisson.

Cuire les ramen comme indiqué sur le paquet.

Servir les ramen, ajouter les légumes et le bouillon.

Vous pouvez ajouter une protéine comme des œufs durs, du bœuf, du poulet ou du porc pour un plat complet.

On a trouvé la pâte miso dans la grande distribution au rayon asiatique.
La citronnelle, l’huile de sésame et les ramen viennent d’une boutique coréenne à Paris (K-Mart) mais je pense qu’on peut trouver ces ingrédients à L’Aigle.

Bon appétit !

Pâte à Pizza

J’ai trouvé, après avoir longtemps cherché, une bonne pâte à pizza chez Jujube en cuisine.

Voici le lien pour la recette et les explications très importantes pour ne pas rater la pousse de la pâte et sa cuisson. Je vous encourage à lire les explications 🙂

https://www.jujube-en-cuisine.fr/faire-sa-pate-a-pizza-maison/

Ingrédients :

  • 250 g de farine de blé
  • 1/2 sachet de levure de boulanger (soit env. 2.7 g)** // ou 8g de levure fraiche
  • 125 ml d’eau tiède
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1 c. à café de sucre en poudre
  • 1 pincée de sel

Producteur / Artisan

Farine T65 : Les Farines de la Touche
Jambon : Boucherie Rouvrais

Pour cette pizza, j’ai étalé de la sauce tomate sur la pâte. J’ai ajouté du jambon, de la mozzarella, du comté. Au four à 250° pendant 15 minutes. La pizza doit être déposée sur la clayette au plus bas du four.

Tarte aux pommes

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée sucrée (recette sur le blog)
  • 1 compote de pommes (3 pommes, 150 g de sucre et 50 g d’eau)
  • 3 belles pommes pour les rosaces
  • Nappage blond ou confiture d’abricot

Pommes : Les Vergers du Haut Sureau

Confectionner la compote de pommes :

Éplucher les pommes, enlever les pépins à l’aide d’un vide pommes et couper les pommes en deux. Couper les pommes en petits morceaux et les mettre dans une casserole. Ajouter le sucre, l’eau et mélanger. Faire cuire à feu doux. Lorsque les pommes sont cuites, les laisser refroidir et les écraser à la fourchette. Réserver.

Préparation des rosaces

Eplucher les pommes, enlever les pépins à l’aide d’un vide pommes et couper les pommes en deux. Détailler en tranches régulières à l’aide d’un couteau.

Montage de la tarte

Étaler la compote de pommes sur le fond de tarte. Il faut que le fond de tarte et la compote soient froides. Poser une première tranche de pomme sur la compote et faire se chevaucher les suivantes. Une fois la première rosace effectuée, continuer par une deuxième rosace, etc.

Cuisson

Préchauffer le four à 220°. Enfourner pour une durée comprise entre 25 et 35 minutes (cela dépend des fours, bien surveiller).

Une fois cuite, retirer la tarte de son cercle. Si la pâte n’est pas encore assez cuite, on peut enfourner pour 5 minutes supplémentaires (bien surveiller) en mettant une feuille de papier aluminium pour ne pas que les pommes dorent plus.

Nappage

Napper – avec du nappage blond – la tarte refroidie en rangeant les pointes de pommes pour qu’elles ne se voient pas. Si vous n’avez pas de nappage blond, vous pouvez utiliser de la confiture d’abricot réchauffée à feu doux.

La tarte était encore tiède lorsque nous l’avons dégusté. Elle était succulente.

Pâte brisée sucrée

Ingrédients :

-250 g de farine

– 125 g de beurre

– 5 g de sel

– 1 jaune d’oeuf

– 25 g de sucre semoule

– 70 g d’eau

Producteurs :

Farine : Les farines de la Touche

Oeuf : Le panier gourmand

La recette

Effectuer les pesées.

Tamiser la farine, le sucre et le sel pour enlever les impuretés.

Faire une fontaine sur le plan de travail.

Faire fondre le sel et le sucre dans un peu d’eau au milieu de la fontaine.

Ajouter le beurre coupés en petits dés. Le beurre doit être à température ambiante.

Sabler du bout des doigts.
Refaire une fontaine, ajouter le jaune d’oeuf et le reste d’eau.

Mélanger et rassembler pour obtenir une boule.

Fraiser la pâte deux fois (on pousse la pâte avec la main devant soi).

Cette opération va permettre d’homogénéiser la pâte.

Mettre la pâte en boule, filmer et réserver au frais.

Fleurer un papier sulfurisé (fleurer = fariner).

Mettre la pâte brisée sucrée sur le papier sulfurisé. Recouvrir la pâte d’un autre papier sulfurisé. Cela évitera à la pâte de coller au rouleau à pâtisserie.

Abaisser la pâte en tournant régulièrement de un quart de tour.

Beurrer un cercle à tarte ou un plat à tarte.
Transférer la pâte dans le cercle ou le plat.
Piquer la pâte à la fourchette et réserver au froid.

Timbales de Jeanne

Un classique du site Marmiton : https://www.marmiton.org/recettes/recette_les-timbales-de-jeanne-saumon-a-la-mousse-de-courgettes-au-micro-ondes_21864.aspx

Pour 4 personnes, les ingrédients :

  • 4 tranches de saumon fumé
  • 2 courgettes
  • 3 oeufs
  • 10 cl de crème fraîche
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Menthe
  • Sel et poivre
  1. Etape 1 Rincer, essorer et ciseler l’aneth et la menthe. Peler et émincer la gousse d’ail.
  2. Etape 2 Râper les courgettes.
  3. Etape 3 Les faire revenir dans 1 cuillère à soupe d’huile d’olive avec l’ail émincé et les herbes ciselées.
  4. Etape 4 Assaisonner (mais pas trop, attention au saumon fumé). Réserver et laisser un peu refroidir.
  5. Etape 5 Battre les œufs et la crème en omelette.
  6. Etape 6 Mélanger cette préparation avec les courgettes râpées et éventuellement, donner un petit coup de mixeur pour obtenir l’aspect « mousse ».
  7. Etape 7 Tapisser 4 ramequins avec les tranches de saumon fumé.
  8. Etape 8 Verser le mélange omelette-courgettes dans les ramequins tapissés de saumon.
  9. Etape 9 Faire cuire au micro-ondes pendant 2 à 3 minutes, selon la puissance (vérifier la cuisson vous-même, il n’y a que ça de vrai !).
  10. Etape 10 Déguster !

Je fais cuire les timbales au four, environ une vingtaine de minutes à 180°.

%d blogueurs aiment cette page :