Pesto de fanes de betteraves

Pesto de fanes de betteraves

Un peu d’histoire : la betterave

« Le terme betterave vient de la «bette», une plante cultivée à l’origine pour ses feuilles, dont la betterave est directement issue (elle vient des côtes de la Méditerranée, où elle pousse toujours à l’état sauvage) et de «rave», qui désigne toute plante potagère cultivée pour sa racine.

Connue depuis le début de notre ère, la betterave était utilisée par les Anciens à des fins médicinales. Les premières recettes ont été publiées au 2ème siècle. Vers le 14ème siècle, elle devient très prisée dans la gastronomie britannique.

La popularité de la betterave sucrière, quant à elle, doit beaucoup à l’intervention de Napoléon 1er. À cause de la guerre avec l’Angleterre et du blocus exercé sur la France, le sucre de canne ne pouvait plus parvenir des Antilles. Afin de faire face à cette pénurie, l’empereur offrit des terres à tous ceux qui cultiveraient la betterave sucrière, ce qui eut pour effet d’inciter significativement sa production.

Il faudra malgré tout attendre le milieu du 19ème siècle pour voir la consommation de cette racine se populariser à travers toute l’Europe. C’est d’ailleurs à cette époque que l’on a mis au point une sélection de variétés à racine rouge, blanche et jaune, de qualité gustative supérieure.

Désormais, elle est toujours cultivée en tant que légume (betterave rouge), en tant que plante fourragère (nourriture pour les ruminants) et pour la production du sucre. Les pays d’Europe de l’Est en ont presque fait l’emblème de leur culture gastronomique, avec leurs célèbres salades et le bortsch.

Aujourd’hui, ce sont une poignée d’hybrides qui dominent le marché. Mais, les anciennes, comme la crapaudine – allongée, à la peau ridée et rugueuse – sont toujours produites en France. D’autres, comme l’égyptienne, la jaune, la blanche et la chioggia connaissent aussi un regain de popularité.

La variété la plus souvent rencontrée est la noire ronde hâtive ou « globe », dont la racine est ronde et lisse et la chair de couleur rouge sombre. »

Source : http://www.lesjardinslaurentiens.com/betteraves_histoire.html

Ingrédients

  • Une botte de fanes de betteraves
  • 3 cuillères à soupe d’amandes en poudre
  • Huile d’olive
  • Sel

La recette

Enlever les parties abîmées des fanes de betteraves.

Les laver.

Mixer les fanes de betteraves.

Ajouter les 3 cuillères à soupe d’amandes en poudre.

Ajouter l’huile d’olive petit à petit jusqu’à obtenir la consistance voulue.

Saler.

Rectifier l’assaisonnement si besoin.

N.B. : N’ayant ni pignons de pin, ni parmesan, j’ai remplacé ces deux ingrédients par de la poudre d’amandes.

Un commentaire sur “Pesto de fanes de betteraves

  1. Ping : dos de cabillaud aux fanes de betteraves – Passeport pour la cuisine

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :